LiveWire One : la « première » moto électrique de la marque Harley-Davidson descend dans la rue avec une mise à niveau.

LiveWire One | 1

Le mois dernier, Harley-Davidson a annoncé que LiveWire, le nom de sa première moto électrique, devenait une marque autonome pour tous les modèles électriques de la société basée à Milwaukee, se débarrassant ainsi du badge H-D et commençant à développer sa propre image. Maintenant, la nouvelle marque est sur le point de faire ses débuts avec l’arrivée du Live Wire One.

L’information, comme d’habitude, a été divulguée à travers les documents des agences responsables de l’approbation des licences de configuration du modèle, ou de l’approbation du type. Dans ce cas, il s’agit de la NHTSA des États-Unis, où l’une des données les plus frappantes est l’augmentation de la puissance par rapport à la version originale.

Les documents montrent la décomposition du VIN de la nouvelle moto, où la marque est LiveWire et non plus Harley-Davidson, le nom du modèle est LiveWire One au lieu de LiveWire et le code du modèle, qui est maintenant LW1 contrairement au précédent ELW. De la même manière confirmer qu’il s’agit d’une moto personnalisée, mais plus important encore, la documentation indique que la puissance de la nouvelle machine est de 101 chevaux contre les 70 qui a la LiveWire 2021 Harley.

Au-delà du fait que le lancement n’aura lieu que le mois prochain, après la moitié de l’année, le LiveWire One est catalogué comme un modèle 2021 et non, comme d’habitude aux USA, 2022, il faut donc s’attendre à ce que les ventes commencent immédiatement après sa présentation.

Ces 70 chevaux qui apparaissaient initialement dans les papiers de la H-D LiveWire peuvent sembler un peu étranges pour ceux qui connaissent la première moto électrique Harley-Davidson, puisque les chiffres publiés commercialement par la marque offraient 105 chevaux. Et la confusion est encore plus grande si l’on ajoute les documents déposés en Europe, qui indiquent une puissance maximale de 60 kW, soit 80,5 chevaux. Et encore plus d’intrigue génère la dernière présentation dans le vieux continent, toujours comme Harley, où ils rapportent un pic de 84,5 ânes.

Cela reflète d’une certaine manière les différences et les incohérences dans la mesure de la puissance des motos électriques, certains chiffres faisant état de la puissance continue, qui est le maximum que le moteur peut fournir indéfiniment sans augmenter la température, et d’autres publiant la puissance de pointe, qui est réelle mais éphémère. Cependant, si les documents de la NHTSA sont cohérents, cela signifie que le nouveau LiveWire One a une augmentation de performance de 45%, ce qui est assez impressionnant.

Si l’on examine le numéro d’identification de la moto, les trois premiers caractères restent 1HD, pour Harley-Davidson, même s’ils ne porteront pas la marque, le quatrième chiffre est un 2, qui est le code des motos électriques. En cinquième et sixième position, on trouve les lettres XB, qui remplacent le XA du LiveWire original, et en septième position, on trouve toujours un E, qui fait à nouveau référence à un moteur électrique. Le dixième caractère est un M, ce qui confirme qu’il s’agit d’un modèle 2021, puisque le 2022 sera un N et le onzième, B, indique que la moto sera fabriquée dans l’usine que Harley-Davidson possède à York, en Pennsylvanie.

Jusqu’à présent, toutes les informations que l’on peut déduire du VIN indiquent qu’il s’agirait d’un produit très similaire à ce que l’on connaît jusqu’à présent, probablement basé sur le même châssis et avec les mêmes composants, mais avec un moteur et une électronique révisés pour donner une augmentation de puissance d’une certaine manière, bien qu’il reste à voir s’il s’agit des 31 chevaux rapportés par la présentation à la NHTSA ou d’un chiffre différent.

Retour haut de page