Harley-Davidson brise toutes les règles avec la Pan America

Harley-Davidson Pan America

La firme américaine se lance dans le segment du trail avec une moto entièrement nouvelle, un moteur spécifique et un design vraiment personnel.

Les conducteurs de Harley-Davidson n’en croient pas leurs yeux.

Le constructeur de Milwaukee explore de nouveaux marchés dès que ses clients deviennent négligents. C’est un custom électrique quand ce n’en est pas un, mais un maxitrail performant comme le Pan America que Harley vient de présenter. Elle va entrer dans le segment du trail, qui a été le socle des motos de presque toutes les marques. Les années 90 ont été l’ère des supersports. Cette nouvelle décennie voit l’essor du maxitrail, une moto réputée pour ses performances, ses caractéristiques et sa technologie.

La Pan America de Harley-Davidson est un design complètement nouveau. Ce n’est pas seulement à cause de son design unique mais aussi parce qu’elle a une base mécanique complètement nouvelle. Le moteur Revolution Max est entièrement nouveau et n’a aucun rapport avec les autres moteurs du catalogue de la société. Il s’agit d’un bicylindre en V à 60 degrés, d’une cylindrée de 1 250 cm3 et d’une puissance de 150 ch à 9 500 tr/min. Le couple est de 127 Nm à 7 500 tr/min. Ces chiffres sont significatifs, car ils sont comparables aux autres modèles du marché.

Harley se lance donc dans le segment des maxitrails avec la ferme intention de créer une niche. Les cylindres sont en aluminium, et les couvercles du carter sont en magnésium pour obtenir un poids contenu. Le système de distribution variable est utilisé. L’embrayage est actionné par câble et comporte un mécanisme anti-rebond. La boîte de vitesses est à six rapports, et la transmission secondaire est par chaîne. Harley revendique un poids de 242 kilogrammes.

La Pan America est technologiquement supérieure grâce à son électronique de haut niveau. La Pan America dispose d’un IMU à six axes, qui permet d’utiliser divers systèmes d’aide à la conduite tels que le contrôle de la vitesse, le contrôle de la traction et le contrôle du démarrage en côte. Cinq modes de conduite sont disponibles, dont quatre préprogrammés et un remplaçable par l’utilisateur. Il dispose d’un grand écran tactile (6,8 pouces) qui permet la liaison Bluetooth avec le passager et le conducteur. Il dispose également de son propre système de navigation.

Aucun détail n’a été négligé dans la partie cycle. Le moteur sert de composant porteur, et il est boulonné à l’essieu avant, au bras oscillant et au sous-châssis. Il s’agit d’une autre modification du design Harley. Une fourche inversée Showa est montée à l’avant avec des barres de 47 mm de diamètre et un débattement de 190 mm. Derrière, on trouve un monoamortisseur à précharge de ressort réglable et des biellettes ayant le même débattement. Bras oscillant en aluminium.

On utilise des freins Brembo avec des étriers monoblocs à quatre pistons avec ancrage radial. Il y a deux disques de 320 mm de diamètre à l’avant et un à l’arrière. Les roues ont une largeur de 19 pouces et une profondeur de 17 pouces. Les pneus standard sont des Michelin Anakee Wild.

Le siège peut être réglé en hauteur de 870 à 895 mm, et l’écran peut également être réglé en quatre positions. Ils sont séparés de 45 mm. Le réservoir contient 21 litres d’eau, ce qui est suffisant pour assurer de longues distances. L’éclairage de jour permet d’éclairer l’ensemble de l’habitacle.

Une version spéciale mieux équipée

Il existe deux versions de la Pan America : la standard et la 1250 Special. Cette dernière se distingue par un équipement supérieur. Les suspensions sont semi-actives et disposent d’un réglage électronique avec des bases Showa. Toutefois, Harley-Davidson a créé une programmation spéciale pour rendre cela possible. La précharge est déterminée par le poids des pilotes. Elle tient également compte du fait qu’ils voyagent en solo ou avec un compagnon, et s’ils ont des bagages.

Le système ARH (AdaptiveRideHeight), exclusif à Pan America, est l’une des options proposées pour la 1250 Special edition. Il permet de régler la hauteur à l’arrêt de la moto entre 25 et 50 mm, en fonction de sa précharge. Il facilite les manœuvres. Ce système active le débattement de la suspension et peut être réglé en fonction de la vitesse de freinage. L’amortisseur de direction est également inclus.

Cette version dispose également d’un système de contrôle de la pression des pneus et d’une pédale de frein réglable. Des barres de protection à l’avant ainsi qu’une protection du carter et des barres de protection sur les côtés des radiateurs sont d’autres caractéristiques distinctives. Les phares d’angle éclairent l’intérieur de la route en plusieurs étapes. Les housses de guidon et les poignées sont chauffantes. La Special est livrée avec des roues à rayons compatibles avec les tubeless. Vous pouvez également ajouter des accessoires tels que des sacoches et un coffre à votre Special.

Le modèle de base Pan America sera vendu au détail à 16 990 euros et le 1250 Special à 19 600 euros. Le Pan America de base sera disponible en noir et en gris. Cependant, la 1250 Special est proposée avec deux décorations supplémentaires : le vert et l’orange.

Retour haut de page